JLC Family : la prétendue maîtresse de Laurent affirme qu’il est bisexuel [Photos]

Share:
Photo de Jazz et Laurent

La supposée maîtresse de Laurent s’est attardée sur la vie sexuelle du père de famille, s’en prenant également à Jazz et sa prétendue tromperie… 

Avis de tempête du côté de la JLC Family où les polémiques ne cessent de s’enchaîner. Il y a quelques heures, Laurent confiait que son couple était victime d’un véritable chantage à la sex-tape. D’après lui, un ancien proche à eux aurait en sa possession une vidéo de Jazz en plein ébat sexuel avec un autre homme. Cet homme serait Hicham, avec qui la star est sortie avant Laurent, et qui menacerait lui-même le couple de diffuser la vidéo, s’il ne reçoit pas d’argent en échange. C’est désormais une autre affaire qui vient secouer la petite famille puisqu’une certaine Lilly Dubai a pris la parole. Elle affirme être l’ancienne maîtresse de Laurent et a fait de grosses révélations sur lui. Sur un 1er cliché, dévoilé sur son compte Snapchat, la jeune femme envoie un tacle à Jazz par rapport à l’histoire de la sex-tape avec Hicham : “Les femmes mariées qui trompent leur mari avec le pote de leur mari, qui se font filmer à leur insu, qui payent pour pas que ça sorte, mais que ça sort quand même.” Vous l’aurez donc compris, Lilly Dubai insinue quant à elle que Jazz aurait trompé Laurent avec Hicham pendant leur mariage.



Lilly Dubai parle de la sexualité de Laurent

Lilly Dubai est ensuite rentrée dans le vif du sujet en faisant notamment des révélations -à prendre avec des pincettes- sur la sexualité de Laurent, qui serait selon elle bisexuel : “Je sais des tonnes de choses car l’autre gay refoulé raconte sa vie en long en large en travers […] Entre lui qui joue les durs alors qu’il est à voile et à vapeur, et l’autre qui joue les musulmanes mais qui b*ise avec les potes de son mec”. La jeune femme prétend donc connaître de lourds secrets sur le couple : “Si demain je pose mes fesses chez un blogueur et que je raconte vraiment les choses, vous tomber de 10 étages !” Ces lourdes accusations constituent un coup dur de plus, après l’affaire de la sex-tape, et la suppression récente de leurs comptes Snapchat