Comment bien gérer son budget quand on est artiste indépendant ?

Share:
Photo extraite du clip de Friz Funky Cops

Très souvent, les artistes indé ont tendance à mal répartir leur budget afin de développer leur projet. This is Riviera vous donne quelques erreurs à éviter !

Pas facile de tout faire tout seul en indé hein ? Entre le manque de temps et un budget souvent serré, il est souvent dur d'atteindre ses objectifs dans des délais raisonnables. C'est pour cela qu'on a décidé de vous donner quelques pistes afin de gagner du temps... 

1 - Moins de frime, plus de promo

En effet, c'est la première erreur qu'on observe régulièrement avec les artistes indé. Ces derniers ont tendance à mettre 80% de leur budget dans la sape, les photos, la vidéo, les figurants et délaissent complètement la promo. On se retrouve au final avec des super clips qui font 500 vues. Notre premier conseil est donc le suivant : Privilégiez des petits clips créatifs, ne pensez pas que la qualité va vous sauver. Seule la créativité compte, il est déjà possible de faire des trucs super fun ne serait-ce qu'avec un iPhone. Gardez votre argent pour la promo ! Misez plutôt sur votre talent que sur les apparences.

Ci-dessous, retrouvez le dernier clip de Friz, un clip qui n'a pas été fait avec un énorme budget mais qui marche super bien. La musique est excellente, le clip fait presque 500,000 vues




2 - Distribuez votre musique

Peu utile de faire la promo de votre dernier projet si celui-ci n'est pas présent sur les plateformes de vente et streaming. Si des nouveaux followers aiment votre musique, ils voudront vous écouter sur leurs plateformes favorites. Si ils ne vous y trouvent pas, ils abandonneront peut-être et vous finirez aux oubliettes. C'est bien dommage !

Selon nous, le meilleur distributeur en rapport qualité/prix est Tunecore

Photo de Tunecore


3 - Partez en promo pour annoncer ou défendre un projet

Dans l'optique de rentabiliser un maximum vos OP promo (sponsoring sur les réseaux, placements, médias, Youtube ads, etc...), essayez d'en profiter pour soit annoncer un projet qui arrive soit défendre un projet déjà sortie. De cette façon, si votre communauté aime votre contenu, ils pourront rebondir sur le reste de votre travail. Partir en promo juste pour un single qui n'annonce rien pour la suite, c'est pas non plus interdit, c'est juste dommage. 


4 - N'achetez pas de fausses vues ou autre bêtises du genre

On le voit trop souvent. N'arrivant pas à faire grimper les compteurs (car promo quasi inexistante), certains artistes décident dans un élan de désespoir d'acheter des vues pour faire monter les compteurs. Cela n'apporte strictement rien en terme de promo, visibilité et donc notoriété. On vous décourage donc à le faire. 30€ pour acheter des fausses vues, c'est 30€ que vous auriez pu mettre dans du sponsoring sur Youtube par exemple.

5 - Investissez quand il le faut

Un peu plus subtile mais là aussi évident. Pourquoi essayer de clipper les 10 morceaux de votre dernier projet ? Essayez plutôt de choisir le morceau qui a le plus de potentiel en terme de promo et clipper uniquement ce dernier. En faisant une promo sérieuse autour d'un seul titre, vous verrez que celui-ci agira comme une porte d'entrée vers votre projet. Si les auditeurs aiment votre clip, ils iront automatiquement jeter une oreille au reste. Donc définissez bien votre priorités...

En conclusion, il est important de bien comprendre qu'être en indé demande une discipline de fer. Il convient alors de mettre des priorités. Même si vous la passion voudrait prendre le dessus et vous encourager à tout faire sans aucune limite, cela n'est pas possible, allez à l'efficace et dépensez en priorité pour vous faire connaître. 

Si vous avez des remarques ou des questions, n'hésitez pas à poster vos commentaires sous cet article. 

Aucun commentaire