Gims pousse un coup de gueule : il veut qu’on arrête de lui souhaiter une bonne année

Share:
Photo de Maitre Gims

Le chanteur Maitre Gims a poussé un étrange coup de gueule dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

Les traditionnels messages de 'Bonne année' réjouissent généralement ceux qui les reçoivent. Mais ce n’est visiblement pas le cas de Maître Gims qui a poussé un gros coup de gueule samedi sur Instagram. L’interprète de Bella a pris la parole en vidéo pour demander à ses fans d’arrêter de lui souhaiter la bonne année car ce n’est pas, affirme-t-il, en accord avec sa religion. Dans le calendrier islamique, qui s’appuie sur les cycles de lune et où les mois sont moins longs, le 31 décembre n'est pas la traditionnelle date de nouvel an (elle change tous les ans).

« S’il vous plaît, avec les ‘Bonne année’, ‘Nouvel an’, laissez-moi avec ça, pardon. Vous savez bien que je ne suis pas comme ça, je n’ai jamais répondu à ça mais vous continuez à m’envoyer des ‘Bonne année’ tout le mois de janvier et de février. En plus les ‘muslims’ (musulmans, ndlr), on a la même conviction, arrêtez avec ça. C’est des musulmans, la plupart, qui m’envoient ça. Mes frères on ne fête pas ça, est-ce que les compagnons (du prophète, ndlr) ont fêté le nouvel an ? Non, les gars s’il vous plait, arrêtez », a-t-il ainsi affirmé.

Maitre Gims a par ailleurs profité de ce message pour demander à ses fans de ne plus lui souhaiter son anniversaire. « Laissez les anniversaires, je souffre avec ça. On ne fête pas ça, parce que c’est comme ça. En plus, c’est un pas de plus vers la mort donc on se réjouit de quoi finalement ? Ça, ça ne fait pas partie de nos convictions les musulmans. Venez, on se concentre un petit peu sur nos trucs à nous. Ce n’est pas méchant mais restons quand même fort sur nos valeurs et nos trucs à nous », a-t-il ajouté en rappelant que ceux qui fêtent Thanksgiving et Noël ne « font pas l’Aïd, eux ». « Noël, etc on respecte, mais ce ne sont pas nos fêtes. Donc quand je vois des grands sapins… », a conclu la star de la chanson.