Du jamais vu : le Youtubeur Seb lâche un gros freestyle en chute libre à 200 km/h

Share:
Photo de Seb la Frite

Ce mercredi 20 octobre, la chaine Youtube Red Bull Binks a mis en ligne une nouvelle vidéo. On peut voir le célèbre Youtubeur Seb, qui a sauté d’un avion en chute libre. Il a profité de l’occasion pour lâcher un freestyle, que vous pouvez découvrir dans l’article ci-dessous.

Les Youtubeurs se lance de plus en plus de défis afin de sortir de leur zone de confort. C’est le cas de Seb, qui a décidé de réaliser un freestyle alors qu’il était en pleine chute libre à 200 km.h. Une performance mémorable à voir ci-dessous.

Seb lâche un freestyle en sautant d’un avion

A cette occasion, Seb a accordé une interview pour le site de Red Bull. Lorsque le journaliste lui demande : « Qu’est-ce qui est passé dans votre tête quand on vous a proposé de rapper durant un saut en parachute ? », le jeune homme répond : « Je n’avais jamais sauté, et ça me paraissait absurde : comment voulez-vous que je freestyle en tombant du ciel ? J’ai fait quelques tests, et je me suis dit que ça pouvait être cool. D’autant que le morceau s’appelle Prends de la vitesse, ça s’emboîtait parfaitement. »


Concernant sa partie, il s’exprime : « J’ai écrit le morceau il y a quelques mois. Je le répétais tous les jours, quand je faisais la vaisselle, pour que ça devienne automatique et que, durant la chute libre, je n’aie même plus à penser à mon texte parce que les conditions font que c’est très compliqué. Là-haut, si tu déplaces un bras, il y a tout qui part avec. Pour le son, on a testé plusieurs micros dans différents casques pour avoir le meilleur rendu. À 200 km/h, le vent souffle fort, donc il fallait le casque le plus hermétique possible. J’avais aussi un cache-cou énorme pour bloquer le bruit du vent. »

Pour finir, Seb s’est confié sur sa mixtape : « Je ne voulais pas griller d’étapes et arriver direct avec un album. C’est donc une mixtape de douze titres, avec zéro featuring, et produite en famille. Ça parle de ma vie, de mes amis, de l’enfance, d’amour, de légitimité aussi. Il y a un peu d’ego trip aussi parce que je suis un petit c*n (rires). Il y a des morceaux tristes, des morceaux pour exploser des scènes en concert… Elle raconte deux ans de mon existence. »