Invité sur le plateau du Quotidien, Roméo Elvis s’exprime sur l’affaire d’agression

Share:

Ce mercredi 12 mai, Roméo Elvis était l’invité du Quotidien. A cette occasion, le rappeur est revenu brièvement sur les accusations dont il a fait l’objet depuis plusieurs mois.

En septembre 2020, une jeune femme accusait le rappeur Roméo Elvis de l’avoir agressée s*xuellement dans une friperie bruxelloises en mai 2019. Présent dans la boutique, l’artiste belge avait d’abord aidé l’étudiante à faire son shopping. Puis quelques instants plus tard, il s’était introduit dans la cabine d’essayage pendant que la jeune femme se changeait. « Je sens une présence derrière moi et je sens que c’est lui. Il entre avec moi dans la cabine et il ferme le rideau. Et là, il arrive avec ses mains sur ma poitrine. Le mec est grand, il est imposant. », avait-elle confié à la presse belge. Le rappeur avait ensuite, selon elle, déplacé ses mains « dans le pantalon et sur les fe*ses » avant de s’enfuir après qu’elle l’ait repoussé.

Roméo Elvis s’exprime en direct concernant l’agression
Quelques jours plus tard, le rappeur belge avait décidé de s’excuser publiquement sur les réseaux sociaux. Il y a quelques heures, Roméo Elvis est revenu sur cette histoire, à l’occasion de son interview dans le Quotidien.

« Je suis conscient de ce qui s’est passé. J’ai fait une c*nnerie, je suis conscient, j’ai fait du mal à quelqu’un. J’ai tout de suite voulu m’excuser auprès de cette personne. J’ai aussi pris le temps de m’excuser publiquement sur les réseaux sociaux. Et voila, point. C’est un truc sur lequel on ne peut pas revenir. Ça se discute pas, j’en suis conscient et j’ai envie que les gens le comprennent. », a-t-il déclaré dans la séquence ci-dessous.

Forcément, cette intervention du rappeur en direct à la télévision a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. A tel point que le nom de l’artiste est apparu en Top Tendances sur Twitter. « La flemme de voir Romeo Elvis sur le plus grand plateau TV de France, présenter un album ET un film, même pas un an après les accusations de harcèlement s*xuel qui le concerne, et oser demander à ce qu’on arrête de revenir sur l’affaire. », ou encore « Roméo Elvis c’est pas un moha la squal lâcher le, il a reconnu son erreur publiquement et en vers la fille concernée. Il a v*olé personne stop ! Certes il a commis une erreur mais encore une fois vous n’êtes pas la justice, c’est dingue ça ! », peut-on lire sur le célèbre réseau social.