Tidal VS Spotify : quelle est la meilleure plateforme pour les fans de rap et R&B ?

Share:

C’est le match du jour. D’un côté, le champion toutes catégories Spotify, qui tourne depuis des années, avec son hégémonie sur le marché du streaming de musique. De l’autre, un Tidal qui est particulièrement adapté au rap et au R&B, et qui a su séduire quelques grands noms… Qui gagne la bataille ? 

Spotify : un géant qui vise large, mais rémunère peu

Nul besoin de présenter Spotify, qui a atteint en 2020 144 millions de clients payants. La plateforme frôle les 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires par trimestre depuis 2019, et son catalogue conséquent continue d’attirer les utilisateurs. Son appli mobile figure parmi les plus utilisées au monde, dans sa version gratuite comme payante.


Ses atouts :

Spotify dispose du catalogue le plus important toutes plateformes confondues, avec plus de trois millions de créateurs qui sont mis en lien avec leur public. Le site a aussi pour lui un abonnement plutôt peu cher (9,99 euros pour un compte simple, et 12,99 euros pour un double compte). Le géant offre par ailleurs souvent des bonus d’arrivée conséquents, avec notamment le premier mois gratuit.

Ses défauts :

Spotify ne rémunère pas très largement ses créateurs de contenu et musiciens. Le géant paie entre 0,003 dollar et 0,005 dollar pour chaque écoute, ce qui ne permet pas à la plupart des musiciens de dégager un revenu conséquent. Preuve de cela : une étude récente rapportée par Le Monde indiquait que 90% des créateurs reçoivent moins de 1 000 euros par an. C’est donc particulièrement le cas pour les artistes rap confidentiels.

Tidal : la plateforme qui aime ses créateurs, mais qui peine à exister

Cela tombe bien, Tidal se propose justement de changer les choses, et de mieux rémunérer les artistes. Cela n’est pas un hasard : le service de streaming a été lancé par nul autre que Jay-Z, qui était lassé de voir ses collègues peu rémunérés par les géants du streaming. C’est pourquoi il a suscité l’intérêt dans le milieu du rap et du R&B.


Ses atouts :

Il s’agit de la 2ème plateforme rémunérant le mieux les artistes, derrière la classique entreprise américaine Napster. Pour chaque écoute, un créateur reçoit ainsi 0,0125 dollar. C’est donc devenu un lieu privilégié pour les artistes qui souhaitent être mieux payés pour leurs créations. On notera aussi que Tidal propose une qualité de son particulièrement élevée, avec du 320 kb/s AAC Premium, et des fichiers lus en FLAC. La plateforme se démarque donc en mettant en avant la haute fidélité du rendu.

Dernier point, et pas des moindres : Tidal a signé plusieurs contrats d’exclusivité avec certains artistes, qui ne proposent donc pas leurs morceaux ailleurs. Cela a été le cas par exemple de Die With You de Beyoncé.

Ses défauts :

L’heure de gloire de Tidal semble cependant être derrière elle, et les artistes qui ont fait le succès de la plateforme, comme Kanye West, Rihanna ou Drake, ne sont plus aussi présents qu’avant. Par ailleurs, les contrats d’exclusivité se sont amenuisés et les artistes sont écoutables ailleurs… Y compris sur Spotify. On notera aussi que Tidal présente un catalogue conséquent de 70 millions de morceaux, mais que cela reste moins important que son rival. Par ailleurs, Tidal propose moins de podcasts que d’autres grandes plateformes.

En conclusion

Si vous cherchez uniquement une variété des artistes représentés, et une accessibilité sans faille, vous pourriez vouloir vous tourner vers Spotify. Mais si vous avez à cœur de rémunérer justement les artistes pour leur travail, c’est vers Tidal que vous vous dirigerez, en particulier si vous écoutez exclusivement du rap et du R&B. Le prix de l’abonnement étant comparable, ce sont ces deux critères qui seront les plus à même de vous aider à faire votre choix.