Hornet La Frappe mené en justice par Busta Flex, il balance sur son ancien producteur

Share:

A la guerre comme à la guerre ! Après avoir reçu une réclamation de la part de son ancien producteur qui a envoyé un papier venant de son avocat, Hornet La Frappe a vu rouge. Ni une, ni deux, le rappeur a balancé sur Busta Flex et a poussé un gros coup de gueule.

Hornet La Frappe en a fait du chemin. Pour bien commencer l’année, le rappeur a fait son retour dans les bacs en participant au projet 20/21 du label REC 118. Mais aujourd’hui, c’est pour un autre sujet que l’artiste a pris la parole. En effet, il a découvert que son ancien producteur le menait en justice à l’aide d’un courrier de son avocat.


Mais Hornet La Frappe ne s’est pas arrêté là puisqu’il a décidé de balancer sur Busta Flex. Ainsi, il a commencé par lâcher: « Dorénavant je passerais aussi par mon avocat pour toutes informations. Vu que maintenant avoir des couilles et venir en parler en face ça se fait rare. Ah oui et je suis rentré des Maldives, je suis de retour à la cité, tu sais où me trouver ».


Hornet La Frappe mené en justice par Busta Flex, il balance sur son ancien producteur

Hornet La Frappe qui a récemment collaboré avec Kalash Criminel a ensuite ajouté: « L’hôpital qui se fout de la charité. Depuis quand un soi disant producteur me demande un dédommagement sur trois albums que j’ai réalisé seul avec mon label. Six ans après ? T’as attendu de voir que j’étais le bon cheval ou quoi ? (…) Paye moi déjà mon dû. Si tu veux jouer à ça, faut que tu aies les bonnes armes en mains J’ai sorti mon premier EP « Réussir ou Mounir » en 2015 j’ai pas touché un euro. Toutes mes séances de studio je les ai payé seul. Je me levais à 5h du sbah au chantier les payer pendant que tu fumais ton TAH sur mon EP (…) et là je suis sur mon quatrième ALBUM du coup tu es toujours PRODUCTEUR ou pas? Ton problème c’est que tu veux tout. J’a toujours été respectueux avec toi et vous m’obligez à sortir les crocs. On est du même quartier, on appelle pas les avocats entre nous ».