Lil Pump maintenant banni d’une compagnie aérienne

Share:

Après avoir refusé de porter un masque lors d’un vol reliant la ville de Fort Lauderdale en Floride à Los Angeles tout en insultant le personnel de bord de l’avion, Lil Pump a été banni par la compagnie aérienne JetBlue Airways. 

La fin de l’année est décidément très compliquée pour Lil Pump. Fin octobre, le jeune rappeur de 20 ans avait pris fait et cause pour Donald Trump, alors à la lutte avec Joe Biden pour briguer un second mandat présidentiel. Un soutien fort qui l’a notamment vu monter sur scène lors du dernier meeting du candidat Républicain, mais lui a surtout coûté très cher puisqu’il a perdu de très nombreux followers et a vu sa réputation largement remise en cause par la même occasion. Et comme si cela ne suffisait pas, Lil Pump, qui s’était fait discret depuis, s’en est tout récemment pris à un certain Eminem quelques heures après que ce dernier ait sorti son nouveau projet Music to be Murdered by – Side B. Autant dire que les choses ne se passent pas vraiment pour le mieux en ce moment pour sa réputation, qui n’est clairement pas prête de s’améliorer…

Un vol qui se passe mal

Durant un voyage entre la ville de Fort Lauderdale, en Floride, jusqu’à Los Angeles, Lil Pump a refusé de porter un masque au cours du vol, lui qui avait affirmé il y a quelques jours que la Covid-19 n’existait pas et qu’il ne comptait pas se protéger en 2021. Un conflit qui a visiblement dégénéré puisque TMZ affirme que le rappeur a proféré de nombreuses insultes contre le personnel de bord, qui tentait de faire respecter le protocole sanitaire en vigueur. A tel point que JetBlue Airways a confirmé au média américain que l’auteur du hit Gucci Gang avait été banni des avions de la compagnie. Néanmoins, aucune arrestation n’a eu lieu à l’atterrissage de l’avion, et Pump a donc pu quitter les lieux tranquillement. Une fois de plus, son comportement est en tout cas très loin d’être irréprochable, et il donne encore ains du grain à moudre à ses nombreux détracteurs