Aya Nakamura trompée : des preuves accablant Vladimir Boudnikoff viennent de sortir

Share:

Il y a quelques jours, Aya Nakamura se dévoilait plus amoureuse que jamais dans son album AYA. Seulement voilà son chéri et producteur Vladimir Boudnikoff est actuellement dans la sauce. Et pour cause, des preuves de son infidélité viennent d’être révélées au grand jour. 

Il y aurait-il de l’eau dans le gaz entre Aya Nakamura et son petit-ami ? En début de semaine, une certaine Jessica s’est livrée à nos confrères de StarMag et révélait être à la fois la maîtresse de Vladimir Boudnikoff mais aussi une proche de la chanteuse. Ainsi, elle a commencé par révéler: « J’étais là avant Aya, informe Jessica, l’air désolé. Je connais bien Aya. Ensemble, on est sorties faire la fête plusieurs fois. Aya s’est trop précipitée ! Elle n’aurait jamais dû officialiser son idylle avec Vladimir au bout de si peu de temps (…) Elle croit que leur histoire est sérieuse, mais ce n’est rien d’autre qu’une amourette pour Vlad’. Un mec, doux, simple et bosseur. Mais il n’est pas vraiment clean ! Quand Aya lui a mis le grappin dessus, ça faisait déjà un mois que je couchais avec lui. Et ça a continué après qu’elle ait officialisé leur couple ».

Avant de poursuivre: « Pour moi, la différence avec Aya, c’est que je ne me considère pas du tout comme étant en couple avec Vlad’. C’est juste une coucherie. Rien de plus (…) Vlad’ ment sur un point ! Pour endormir Aya, il lui a fait croire qu’il avait quitté la mère de son enfant uniquement pour ses beaux yeux, alors que lui et moi avions déjà commencé à coucher ensemble avant, et en parallèle de sa relation avec Aya, à fréquence régulière. Aya n’est donc pas une briseuse de ménage (…) En tant que producteur et petit ami, Vlad’ a vraiment tout à perdre dans cette histoire. Aya, c’est sa poule aux œufs d’or ».

Alors que la chanteuse s’était exprimée pour dire que c’était « tellement dégueu d’inventer des trucs pareils », Aya Nakamura a supprimé ce tweet depuis. Serait-ce à cause des nouvelles preuves publiées par le site à ce sujet ? En tout cas, les vocaux de Vladimir Boudnikoff sèment le doute quant à sa culpabilité.