«On découpe comme Samuel Paty, sans empathie» : prison ferme pour le rappeur Maka

Share:

Originaire de Seine-et-Marne et âgé de 18 ans, il a été condamné à 21 mois de prison et incarcéré, notamment pour apologie du terrorisme. Il était jugé après la mise en ligne d’un clip où il faisait référence à la décapitation de l’enseignant des Yvelines. 

Interpellé mardi à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne), il a été condamné en comparution immédiate pour apologie du terrorisme, port d'arme prohibé de catégorie D et recel de destruction par moyen dangereux pour les personnes, a indiqué à l'AFP le parquet de Meaux. Le clip du morceau intitulé Samuel Paty, diffusé sur YouTube, met en scène ce rappeur entouré de jeunes masqués de noir et armés de machettes, couteaux et scies. En décor, une voiture qui brûle.

«J'ai écrit ma chanson en une soirée. Dans mes clips, je prends toujours un rôle. Le clip est violent, c'est vrai. Je n'avais pas fait attention à toutes les conséquences», a déclaré le prévenu lors de son procès, dans des propos rapportés par Le Parisien . «Ma phrase “on découpe comme Samuel Paty”, ça voulait dire qu'on découpe la musique. Quand mon clip est sorti, j'ai vu les critiques et je l'ai supprimé. Je tiens à m'excuser, j'ai tenu des propos très choquants. Je veux être un artiste, il fallait un petit coup de boost», a-t-il ajouté. Le jeune rappeur a également que ses propos étaient destinés à «attirer des gens, faire le buzz». L'avocate de l'accusé a plaidé la relaxe totale.

«Il s'agit de faits extrêmement graves, avec un clip qui peut susciter des vocations. Vous êtes sous contrôle judiciaire, en sursis probatoire, avec un clip tourné le 30 octobre au soir, dans une période de couvre-feu, soit une logique de confrontation à l'État», a souligné le président, rapporte le quotidien francilien.

Pour rappel, Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie, a été décapité en pleine rue près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) le 16 octobre par un Tchétchène de 18 ans qui lui reprochait d'avoir montré en classe des caricatures du prophète Mahomet.