6ix9ine : déçu par les ventes de son album, il offre ses CD dans les rues de New-York

Share:
Alors que les chiffres de ventes de son dernier album laissent à désirer, 6ix9ine a décidé d'en distribuer gratuitement dans les rues de New-York

Il n'y a pas de mauvaise pub... Tekashi 6ix9ine nous le prouve une fois de plus en continuant la promo de son album TattleTales aux ventes décevantes.

En effet, le rappeur aux cheveux multicolores n'aurait vendu "que" 50.000 exemplaires de son projet en une semaine, un score bien en dessous des chiffres auxquels il nous avait habitué. Pour faire passer la pilule, Tekashi s'est creusé la tête pour continuer à innover dans sa communication et il est allé jusqu'à arracher ses propres affiches et offrir ses disques aux passants dans les rues de New-York, et poster ensuite les vidéos sur ses réseaux sociaux :

 

Voir cette publication sur Instagram

My mom still thinks im a winner

Une publication partagée par TATTLE TALES SEPTEMBER 4TH (@6ix9ine) le


Ce week-end il était en personne dans les rues de New-York pour distribuer gratuitement ses propres disques à des inconnus. Des images surprenantes quand on sait à quel point il est dangereux pour lui de se balader en plein jour. Toujours dans un état d'esprit de "trolleur professionnel", il s'est même permis d'ironiser sur les réseaux sociaux en écrivant : "D'une manière ou d'une autre, je vais vous forcer à écouter ça ! Depuis que vous ne voulez plus acheter".




Malgré tout, l'album s'est vendu à 53.000 exemplaires, dont 32.000 font partie des bundles qui sont finalement exclus du comptage. Pour rappel, les bundles sont des sortes de packs cadeaux, dans lesquels billets de concerts, goodies et merchandising sont ajoutés. Avec cette technique, les équipes de 6ix9ine espéraient toucher les 150.000 ventes en une semaine. Malheureusement, le résultat est loin d'être celui escompté.

Pire, pour Variety, ce nouvel album est sans réel intérêt. Pour TalleTales, les raisons de l'écouter sont minimes. Il n'y en aurait même qu'une seule, liée à la curiosité qui entoure le personnage. NME est allé plus loin, qualifiant ce nouveau projet de fade. "Chaque chanson paraît inachevée, toutes sont construites autour d’un refrain qui tire en longueur ou d’une idée bancale […] tandis que le rappeur s’efforce de remplir les trous deux minutes durant." pouvions nous ainsi lire.