Twitter victime du piratage le plus massif de son histoire

Share:
Les comptes de plusieurs personnalités dont Bill Gates, Elon Musk, Joe Biden ou Barack Obama ont été visés. A l'ouverture de Wall Street, ce jeudi après-midi, le titre du site de microblogging reculait de plus de 3 %.

« Dure journée pour nous chez Twitter », a commenté sobrement Jack Dorsey, le patron du site de microblogging, mercredi dans la nuit, via un tweet sur la plateforme. Un euphémisme. Jamais la firme à l'oiseau bleu n'avait subi un piratage d'une telle ampleur.

Mercredi soir, plusieurs personnalités mais aussi des entreprises ont vu tour à tour leur compte piraté par des hackers pendant plus d'une bonne heure : Jeff Bezos, Bill Gates, Elon Musk, Barack Obama, Joe Biden, Uber, Apple, etc.

« Tous les bitcoins envoyés à mon adresse ci-dessous recevront le double. Si vous envoyez 1.000 dollars, je vous renverrai 2.000 dollars ! » pouvait-on lire dans l'un de ces messages quasi similaires à chaque fois et donnant trente minutes aux « Twittos » pour procéder à l'opération. « C'est une arnaque des plus classiques qui se produit régulièrement. Pas seulement sur Twitter », fait valoir Gérôme Billois, expert en cybersécurité au cabinet Wavestone.

« Si les hackers ont pu avoir accès au numéro de téléphone portable de certains comptes certifiés, ils vont pouvoir faire du 'SIM Swapping' [en appelant l'opérateur de la victime, le pirate commande une nouvelle carte SIM, s'approprie son numéro et peut procéder à toutes sortes de nouvelles arnaques, NDLR]. On sera fixé là-dessus dans les prochains jours », juge Gérôme Billois.

Bien plus massif, le piratage de mercredi soir est un coup très dur porté à la réputation de Twitter, dont le cours chutait de plus de 3 % à l'ouverture de Wall Street ce jeudi. Soit un recul de la capitalisation boursière de près de 1 milliard de dollars.