Maisons de disques : Les vérités qui font mal

Share:

Vous êtes un(e) artiste en développement, un(e) chanteur(se) talentueux(se), un DJ producteur ? Cela fait des années que vous harcelez les maisons de disques, leur envoyez de la bonne musique, mais personne ne vous a jamais répondu... Ne vous inquiétez pas, VOUS NE LOUPEZ RIEN ! Voici pour quelles raisons :


- Les Maisons de disque ne développent plus d'artistes


Très rares sont les maisons de disques qui développent encore des projets. L'industrie musicale va mal, il faut désormais aller à l’efficace. Les grosses major vont préférer défendre des projets qui ont déjà de la visibilité : Gagnants de The Voice, le dernier buzz internet, artistes déjà développés avec une grosse base fan.  En fait, les Label sont devenus des banques, les DA des banquiers à la recherche du prochain "produit" rentable.

C'est d'ailleurs pour cette raison que vous ne recevrez jamais de réponses de leur part. Tant qu'ils n'entendent pas parler de vous, c'est que vous n’êtes pas assez banquables pour les intéresser.

- Vous n'obtiendrez pas un bon deal.

A moins d'être le dernier buzz à la mode, sachez-le, vous n'obtiendrez pas un bon deal. Si votre projet plaît à un DA (Directeur Artistique), ce qui est rare car désormais tout est question de compteur, ce dernier vous proposera souvent un contrat d'artiste sur 3 ans dans lequel il vous prendra 80% de tout ce qui rentre. En contre-partie, vous n'obtiendrez aucune garantie. Finir dans un tiroir n'est pas rare si vous signez trop tôt...

- Certains artistes gagneront mieux leur vie sans Maison de Disque.

Calcul simple : Vous préférez avoir 100% d'un peu, ou 20% d'un peu ? Oui car dans le cas ou votre DA n'est pas trop motivé à faire avancer votre promo, vous en serez au même stade, sauf que vous aurez cédé une grande partie de vos droits pour plusieurs années. SACEM, petits showcases, écrire ou composer pour d'autres artistes, ventes digitales, streaming, etc... En étant sérieux et acharné, il existe de nombreuses façons pour un artiste de créer une économie viable avec son projet sans forcément être signé.

- Alors que faut-il faire ?

Vos priorités en tant qu'artiste doivent être de développer votre base fan, de faire du bruit, de vous faire remarquer par votre créativité et votre musique et surtout de vous faire plaisir. Le jour ou une maison de disque vous contactera, c'est que votre projet sera arrivé à maturité. Libre à vous de vous rapprochez de DA que vous appréciez et de leur envoyer régulièrement votre travail, une relation long terme et non contractuel avec un professionnel de la musique pourrait être très constructive pour votre projet, plus qu'une signature faite dans la précipitation. 

Aussi, n'oubliez pas qu'il n'y a de règles, avancez au feeling mais réfléchissez bien avant de vous engager. Ne céder pas dans l'euphorie du moment vous pourriez le regretter... Pour ne citer qu'eux, PNL est devenu l'un des plus gros projet rap de l'industrie musicale en France sans avoir jamais signé en maison de disque ! Ca laisse pensif... 

1 commentaire:

  1. javou j'ai jamais eu une réponse mdrrrr et apré y viennt come des chiens qd ca marche

    RépondreSupprimer